1823avril2017

CINÉMA(S) D'AFRIQUE

En collaboration avec le Vidéodrome, le Festival Africa Fête de Marseille, a choisi de projeter deux films importants : Camp de Thiaroye d’Ousmane Sembene et le documentaire Lumumba, la mort d’un prophète de Raul Peck. Ces films participent à la mémoire de la fin du « moment colonial » et reflètent la cruauté et l’iniquité dont pouvaient faire preuve les colonisateurs. Des débats viendront animer les projections

18 avril ► 19 avril

Cinéma VIDEODROME - MARSEILLE Prix: 5 €+ADHÉSION

LE CAMP DE THIAROYE

Camp de Thiaroye

Un épisode sanglant peu glorieux de l’histoire. Au Sénégal en 1944, un bataillon de tirailleurs arrive au camp de transit de Thiaroye. Ces hommes ont été enrôlés de force, certains depuis 1940, dans l’armée coloniale française pour se battre en France contre les Allemands. Ils attendent, parqués dans le camp, leur démobilisation et leur pécule. La fierté fait bientôt place à la désillusion devant les promesses non tenues et le racisme de la hiérarchie militaire, les tirailleurs sénégalais se mutinent. On dénombrera vingt-cinq morts et de nombreux blessés, d’autres seront emprisonnés.
ARTICLE

22 avril ► 23 avril

Cinéma VIDEODROME - MARSEILLE Prix: 5 €+ADHÉSION

LUMUMBA

LUMUMBA

Congo, 1960. Employé des postes à Stanleyville, le jeune Patrice Lumumba milite par ailleurs pour l’indépendance au sein du Mouvement national congolais. Il s’affirme assez rapidement comme un leader nationaliste charismatique mais, trop radical aux yeux des autorités, il fait plusieurs séjours derrière les barreaux. Libéré au moment où Bruxelles enclenche le processus d’indépendance, Lumumba devient bientôt le premier chef du gouvernement du Congo indépendant, présidé par Joseph Kasa Vubu. Il n’a pas encore 30 ans. Quelques jours plus tard, la riche province du Katanga fait sécession. Le pays entier sombre alors dans la violence et le chaos…

ARTICLE