SÉKOUBA BAMBINO

SÉKOUBA BAMBINO - AFRICA FÊTE

C’est en 1985 que la France découvre au Festival Musiques Métisses d’Angoulême le jeune griot Sékouba Bambino avec le Bembeya Jazz. Il devient un des musiciens incontournables d’Afrique dès les années 90 avec son deuxième album « Le Destin » sorti en 1992. Un statut qu’il doit à sa profonde quête des sonorités mandingues qu’il guinde dans une savante orchestration d’instruments acoustiques tels le gnoni, le balafon, la kora et le djembé doublée de choeurs féminins et de chants enivrants. Son succès international s’accroit lorsqu’il enrichit ses influences musicales et intègre Africando le célèbre groupe de salsa, originaire d’Afrique de l’Ouest. En 2003, il enregistre avec ce groupe à Dakar, Abidjan, Paris et New York l’album “Martina” au style latin jazz très dansant et dédié à la beauté de la femme africaine. L’illustre griot de la Haute-Guinée s’est fait remarquer sur la scène musicale nationale en remportant le prix du meilleur chanteur dès ses 15 ans. Il s’attache désormais à faire revivre les folles aventures de la musique mandingue avec la rigueur du jazz et l’entrain de la musique cubaine. Son dernier album lui a permis de continuer à sillonner, d’une manière plus singulière, les scènes du monde. On notera ses grands concerts au Stade De France, à Bercy, au Abidjan festival ou encore au London African Music Festival.